Cahiers de vacances numériques - Philosophie Espace pédagogique académique

Cahiers de vacances numériques

, par Louis Rouillé - Format PDF Enregistrer au format PDF

Dans le concept du cahier de vacances on trouve une notion centrale : l’autonomie. Un (bon) cahier de vacances est un outil pédagogique qui requiert un élève mais ni professeur, ni de parents. C’est d’ailleurs pour cela que c’est un cahier de vacances. Par définition, il n’y a pas de prof pendant les vacances. Et pour que les vacances soient effectivement des vacances, il faut que les parents puissent profiter des vacances.
Le concept de cahier de vacances semble donc parfaitement adapté à la situation de confinement, d’hybridation des cours, ou tout autre arrangement dans lequel il s’agit d’occuper à distance des élèves. Naturellement, si le concept fonctionne, le nom est ironique. Une ironie qui nous invite à penser ces temps de travail sous d’autres modes.

Depuis novembre 2020, avec mes terminales générales, j’ai conçu plusieurs cahiers de vacances. Je laisse mes élèves en autonomie sur une partie du programme. Les élèves font tous seuls une partie du programme. L’important est de laisser les élèves seuls. (Pour de vrai.)
Par exemple, j’ai conçu un cahier de vacances sur "la conscience" (essentiellement) qui représente environ 10h de cours, i.e. 5 semaines de travail en autonomie. Je l’ai mis à disposition de mes élèves mi-novembre, alors que mon lycée passait en demi-classes. Chacun.e avance à son rythme (on appelle cela la "pédagogie asynchrone" : c’est permis par le "numérique"). L’important, c’est que je ne discute jamais de ce cours en classe. En classe, je fais autre chose. Je ne réponds pas aux questions en classe. Mais, bien sûr, j’accepte de répondre aux questions en ligne, via un forum créé sur l’ENT, ou par message électronique. C’est important, car ça permet de séparer le "en ligne" du "hors ligne". De progresser en parallèle, de ne pas perdre de temps. À la fin du cours, il y a un DM à rendre. Ce devoir, c’est l’ensemble des questions de compréhension qui rythment le cahier de vacances rassemblé en un document, avec un barème explicite. Ainsi, je donne le cahier de vacances et une date butoir. Et ils se débrouillent : je ne veux rien savoir.

Quand j’en ai parlé à mes collègues, on m’a dit : "Personne ne le fera, ton truc." Arrivé à la 4e semaine, vu que je n’avais aucune idée de qui faisait quoi, j’ai douté. Mais le jour J, sur mes 70 DMs, j’en ai reçu 66. Sur les quatre qui manquaient, deux étaient à côté de la plaque, les deux autres ont essayé de feinter et les mailles du filet ont été un peu serrées.
Deux mois plus tard, j’ai proposé pour le bac blanc deux sujets portant respectivement sur le cours en ligne et le cours hors ligne qui furent menés en parallèle. Les élèves ont choisi à moitié chaque sujet. Le cours en ligne était tout aussi maîtrisé que le cours hors ligne, et même tendanciellement un petit peu mieux.
Ma conclusion personnelle, c’est que les vacances, ça marche. D’ailleurs, j’ai toujours pensé qu’il faudrait augmenter le temps de vacances. Si l’Histoire a une fin, c’est l’augmentation du temps de vacances. Si les programmes politiques cherchaient réellement à faire consensus, c’est l’augmentation du temps de vacances qu’ils devraient soumettre au vote. Et comme on peut faire de la philo pendant les vacances, je ne vois pas où est le problème. Quand j’en parle à mes collègues, on me dit : "Personne ne le fera, ton truc."

Voici le cours en ligne accompagné du devoir de compréhension. Toutes les remarques, sur le fond comme sur la forme, sont les bienvenues. J’ai un corrigé du DM que je peux partager sur demande. Comme vous pourrez le constater, le DM consiste en des questions précises de compréhension en attendant des réponses précises. En conséquence, j’ai pu corrigé les 70 DMs en 2 jours.

Cahier de vacances : la conscience -  PDF - 353.7 ko
Cahier de vacances : la conscience
Devoir de compréhension : la conscience -  PDF - 36.5 ko
Devoir de compréhension : la conscience

Mes premiers cahiers de vacances furent pour des étudiants en licence à Nanterre. Ce sont des cours d’intro à la logique des prédicats que j’ai confectionnés pour le 1er confinement (réactualisés pour le 2e confinement), alors que la direction de l’UFR nous disaient qu’il fallait privilégier autre chose que les visios, parce que les étudiant.es croulaient sous les visios. Pour celles et ceux que ça intéresse, à toute fins utiles, les voici :

Introduction au langage de la logique des prédicats -  PDF - 5 Mo
Introduction au langage de la logique des prédicats
Sémantique pour la logique du 1er ordre -  PDF - 6.7 Mo
Sémantique pour la logique du 1er ordre

Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom