Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Un colloque majeur consacré à Michel Leiris au musée du quai Branly et au (...)

Documents joints

Publié : 31 août 2015

Un colloque majeur consacré à Michel Leiris au musée du quai Branly et au Centre Pompidou-Metz, 10 et 11 septembre 2015

À l’occasion de l’exposition Leiris & Co. au Centre Pompidou-Metz, réalisée en partenariat avec le musée du quai Branly, un important colloque dédié à la figure de Michel Leiris se tiendra les 10 et 11 septembre 2015 à Paris puis à Metz au sein des deux institutions partenaires.

Michel Leiris (1901-1990), poète, écrivain, critique d’art et ethnographe, a été un des fondateurs de l’anthropologie en France. Notamment spécialiste des créations plastiques africaines, des secrets initiatiques et des cultes de possession, il a également été l’un des grands innovateurs de l’écriture autobiographique et penseurs de la modernité artistique. Ses engagements esthétiques, moraux et politiques l’on rapproché des surréalistes, des existentialistes, des mouvements antiracistes et anticolonialistes.

Le colloque proposé, qui, tout comme l’exposition, entend aborder l’homme, l’œuvre, la pensée et les amitiés, se déroulera sur deux jours et en deux endroits : la première journée consacrée à l’anthropologie (Afrique, Antilles, Algérie, Afición et autres fantômes) au musée du quai Branly ; la seconde journée consacrée aux arts et à l’esthétique (Regarder, écouter, écrire) au Centre Pompidou-Metz.

Le colloque sera clôturé par la projection du film Secteur IX B de Mathieu Kleyebe Abonnenc, qui met en scène l’exploration et la conservation d’une collection anthropologique, à travers une relecture de L’Afrique fantôme de Michel Leiris.

PROGRAMME DU COLLOQUE MICHEL LEIRIS JEUDI 10 SEPTEMBRE 2015 AU MUSEE DU QUAI BRANLY

Anthropologie Afrique, Antilles, Algérie, Afición et Autres fantômes

Matin : président de séance, Jean Jamin, directeur d’études à l’École des hautes études en sciences sociales, conseiller scientifique de l’exposition Leiris & Co.
9 h 30 – 9 h 40 : Ouverture par Frédéric Keck, directeur du Département de la recherche et de l’enseignement du musée du quai Branly.
9 h 40 – 10 h 00 : Discours inaugural, par Bernard Blistène, directeur du Musée national d’Art moderne.
10 h 00– 10 h 30 : Le sacrilège, l’informe et le passage à l’art. Leiris et le « Boli », par Jean-Paul Colleyn, directeur d’études à l’École des hautes études en sciences sociales.

10 h 45 – 11 h 00 : Pause café.

11 h 15 – 11 h 45 : Possession, dépossession, par Vincent Debaene, professeur de littérature française à Columbia University, New York.
12 h 00 – 12 h 30 : Possession, sacré, sacrifice, par Erwan Dianteill, professeur d’anthropologie à l’Université Paris-Sorbonne.
12 h 45 – 14 h 00 : Pause déjeuner.

Après-Midi : président de séance, Daniel Fabre, directeur d’études à l’École des hautes études en sciences sociales.
14 h 00 – 14 h 30 : Leiris et l’Algérie, par Rémi Labrusse, professeur d’histoire de l’art à l’Université Paris Ouest-Nanterre.
14 h 45 – 15 h 15 : Archiver les rêves. Michel Leiris et les matériaux oniriques de la mission Dakar-Djibouti, par Julien Bondaz, maître de conférences en anthropologie à l’Université Lumière-Lyon 2.
15 h 30 – 16 h 00 : Antilles au carrefour de civilisations, par Anna Lesne, professeur à New York University, Paris.

16 h 15 – 16 h 30 : Pause café.

16 h 30 – 17 h 00 : Sous le signe de Césaire, par Gérard Cogez, professeur de littérature à l’Université de Lille.
17 h 15 – 17h45 : Ontologie et anthropologie : Leiris lecteur de Sartre, par Philippe Sabot, professeur de philosophie, Université Lille 3.
18h – 18h30 : Afición. Regard actuel sur le « Miroir de la tauromachie, par Francis Wolff, professeur de philosophie à l’École normale supérieure.